Le projet en 6 questions : « SYMPHONIE OF KORA »

Quel est ce projet ? La « SYMPHONIE OF KORA » est un projet de création musicale porté par l’association LIVE CULTURE, rassemblant 5 artistes, venus d’horizons différents, de pays différents.. Ces artistes n’ont jamais joué ensemble et se retrouveront en résidence, pendant 15 jours, pour créer une oeuvre commune.

Une résidence, qu’est ce que c’est ?  c’est le fait de confier un lieu à des artistes, ainsi que des moyens techniques, matériels, financiers afin de favoriser leur créativité. Dans notre cas, les artistes seront accueillis par l’hôtel de la musique de la Capelette située dans le 10ème arr. de Marseille. Ils pourront ainsi y travailler en toute tranquillité, pendant 15 jours. ils trouveront sur place tout le matériel nécessaire à le création et seront pris en charge par l’association LIVE CULTURE (repas, hébergement, transport). 

Quel est l’objectif du projet ? les objectifs de ce projet sont multiples. Le principal est de faire émerger de cette résidence d’artiste une création originale qui serait comme une passerelle entre des sonorités traditionnelles et modernes, un pont entre l’Afrique et l’Europe. Cela correspond bien à l’idée de LIVE CULTURE qui est de travailler sur la dimension interculturelle à travers les arts. Le second objectif est de donner l’opportunité à des artistes de se rencontrer, de composer ensemble et de se produire. 

Quand sera-t-elle présentée ? 

La « SYMPHONIE OF KORA » sera présentée en avant première lors de la seconde édition du Festival « LA NUIT DES GRIOTS » au Poste à Galène (Marseille) le samedi 1er avril 2017. 

Quel objectif est visé par l’association LIVE CULTURE ? 

L’objectif de LIVE CULTURE est de faire voyager cette création sur des scènes professionnelles, dans notre région mais aussi en Europe et en Afrique. 

Comment finance t-on ce projet de création ? 

Pour réaliser ce projet, LIVE CULTURE mènera plusieurs actions, notamment la réalisation de concerts, de spectacles et d’un APPEL AUX DONS – HELLOASSO. 

Présentation des artistes de la création : « SYMPHONIE OF KORA »

Moussa SANOU est est né à Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du Burkina Faso, entouré par une grande famille de musiciens. A l’âge de 7 ans, il entreprend l’étude du Djembé (tambour d’origine africaine) et un peu plus tard, il commence à jouer du Ngonie (instruments aux cordes pentatoniques).
Ensuite il intègre une préparation musicale en collaboration avec le groupe « feeling jazz » dans lequel il perfectionne l’étude des percussions.
A l’âge de 18 ans il commence à composer chants, mélodies et à faire ses premiers arrangements musicaux.
Aujourd’hui,musicien/compositeur, il se consacre à l’étude de la KORA (harpe africaine à 21 cordes).

 

Yancouba est né en 1970 à Sédhiou au sud du SENEGAL. Il se passionne très tôt pour la Kora « l’instrument roi » de l’empire mandingue. Contemporain de Lalo Kébra Dramé et de Soundioulou Cissoko, son père Bbaou Diébaté et sa mère Iya Sakiliba, sont de véritables virtuoses dans l’art traditionnel « des gens de la parole » célébrant l’histoire de leur peuple.
Yancouba participe à de nombreuses émissions de radio comme la « nuit des artistes sénégalais».
En 2002, il s’expatrie en France et tourne, compose et interprète pour France 3, la musique du film d’Agnès Bert « Sarjee Batman Venus Hottentote». En 2003, il participe à Marseille au « festival de la jeunesse » et à « Hommage à Sédar Senghor » à Nevers.

 

Mariam naît à KAYES (première « raison* » du MALI), dans une grande famille de Griot dont l’ancêtre Djieli Siriman KOUYATE était un grand artiste de KAYES KHASSO. Mariam est née dans la musique, sa grand-mère Dédé KOUYATE est une grande cantatrice du KHASSO. Son père, Siriman SISSOKO était le Directeur de l’ensemble instrumentale du MALI. Mariam a chanté avec (voix lead et chœur) plusieurs artistes dont Manue Sissoko, Seydou Drame.. dans des lieux comme le Kaloum, l’Afriki Djigui Théatri et pour des mouvements comme La Cause des Femmes.
Mariam chante pour donner de la voix « triste ou gaie je chante, c’est ma vie » . Elle souhaite, de sa voix au timbre séducteur, apporter du bonheur au public.                     *ville

 

Moussa KOITA est né au Burkina Faso dans la ville de Bobo-Dioulasso. Il est plongé dans le monde de la musique dès son plus jeune âge. Tout petit il réside dans la même cour que le chanteur Victor DIEME qui fut son voisin et son premier formateur.
Moussa est le fils de Harouna KOITA, (clavier et balafoniste du groupe Farafina) et d’une chanteuse griote
Moussa KOITA est un artiste à la fois chanteur et musicien multi-instrumentistes : il joue de la guitare, de la basse, du balafon bobo, du ngonie….. et il chante !

 

Siaka DIARRA est né au Burkina Faso. Fils de griot, il est un musicien polyvalent qui pratique les différents instruments traditionnelles (djembé, balafon, Ngoni, Tama…), un savoir hérité de son père et de sa mère, tous deux de l’ethnie des BWABAS.
Actuellement, il tourne avec différents groupes en Europe dont Petit Djeliya, Landaya, Louis Sanou et les 5 frères, Harouna Dembélé et Parissi, en duo avec Toma Sidibe et Llham Bakal.